Métrologie des couleurs


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Les espaces chromatiques

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
L'espace perceptuel | L'espace XYZ | L'espace Yxy | L'espace CIELab | Les spécification LMS


TéléchargerFeuille Excel : Les espaces CIE
Taille : 7162 ko - Dernières modifications : 19/04/2003


La notion d'espace

La métrologie des couleurs implique la définition d'espaces chromatiques reposant sur des systèmes trichromes. Notre cerveau interprète les signaux reçus du nerf optique dans un espace que nous désigerons comme perceptuel. La teminologie que nous utilisons nous est dictée par cet espace, il lui correspond un vocable spécifique à la colorimétrie.


Les lois de Grassmann nous enseignent qu'une couleur peut être définie par trois valeurs, l'ensemble des couleurs s'inscrit donc dans un espace.

Notre langage traduit cette trinomie dans la terminologie consacrée aux différentes applications utilisant les couleurs telles que :

en terme de perception visuelle ?
Clarté, Tonalité, Pureté.

en terme de colorimétrie  ?
Luminance, Angle de teinte, Saturation.

en terme d’informatique  ?
RGB, CMY.

en terme de vidéo ?
HSV, HSB, YcbCr.

etc.


Une infinité d'espaces chromatiques


Il est possible d'imaginer une infinité d'espaces conformes aux contraintes de la trivariance visuelle telles que avec deux des couleurs primaires définissant le système trichrome il soit impossible de produire la troisième.

La CIE a défini un certain nombre de ces systèmes répondant à des critères d'utilisation liés aux différentes applications scientifiques, techniques et industrielles.

Quelques exemples de ces espaces sont accessibles par les pages signalées en haut de la présente.



© Color ID
Mentions légales