Métrologie des couleurs > Les appareils de mesure


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Colorimètres

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
Géométries optiques | Colorimètres | Spectromètres


Colorimètres à filtres

Les colorimètres ne mesurent pas le facteur spectral de réflexion en fonction de la longueur d'onde, ils n’utilisent pas de système dispersif.
Si les composantes tristimulus peuvent être calculées à partir du facteur spectral de réflexion sur un spectro, celles fournies par un colorimètre sont mesurées directement au travers de trois filtres et pour un seul illuminant.

Notons que certains colorimètres utilisent quatre filtres. La composante spectrale X possédant deux pics la précision est supérieure si X comporte deux filtres X et X'. Les colorimètres utilisant trois filtres substituent une fraction de Z pour calculer X'.

Les colorimètres travaillant en double faisceau ils comportent, en général, 6 filtres - 3x2- (obligatoires pour les appareils à flash) c'est-à-dire, deux jeux identiques de trois filtres.

Les trois filtres des colorimètres sont conçus de telle manière que leur courbe de transmission soit la plus proche possible des composantes spectrales X Y Z de la C.I.E. compte tenu de l'illuminant.



Colorimètres à monochromateur (spectro en utilisation type colorimètre)

Ce sont des spectrophotomètres conçus pour fournir des composantes tristimulus sans que l'on puisse avoir directement accès au facteur spectral de réflexion (ou d'emission). Ce type de matériel est surtout utilisé pour la création de profils ICC, et peuvent également servir en densitométrie.

Une application exemplaire est représentée par les optimiseurs d'écran, ce sont des colorimètres fournissant les valeurs tristimulus de chacune des primaires de l'écran et leur mélange en quantité égale à différentes intensités. On en déduit la température de lumière de l'écran, les gamma des primaires et du blanc, et les valeurs X,Y,Z des photophores rouge, vert et bleu. Ces données permettent d'établir le profil ICC de l'écran aux fins de le calibrer colorimétriquement et de connaître tres exactement le gamut des couleurs affichables.

Un autre exemple de spectro utilisé comme colorimètre est représenté par les densitomètres. La densitométrie est une technique ancienne utilisée en imprimerie. Elle est originalement destinée à mesurer la densité d'encre primaire par unité de surface. Cette application dédiée à l'art graphique permet de nombreux calculs comme l'engraissement du point selon le modèle de Murray-Davies

La conversion RGB vers CMYK soit donc de la composition des couleurs RGB (écran, scanner ou appareil photo) en CMYK (imprimantes) nécessite l'utilisation de profils ICC spécifiques à ces systèmes colorimétriques que l'on peut qualifier d'oposés car le premier utilise le mode adiitif et le second soustractif. La création de profils ICC dans ces deux modes implique la possibilité de mesurer les couleurs tant en emission qu'en réflexion, ce qui zxige une architecture de type spectro utilisable en mode stimulus.



© Color ID
Mentions légales