La couleur numérique > Gérer les images numériques


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

La notion de gamut

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
La notion de gamut | CMS, PCS et profils ICC | Utilisation des profils ICC | Le rendu ICC des couleurs

  • Les gamuts
  • Exemple de création d'un gamut d'imprimante
  • Projection des gamuts sur un diagramme
  • Transférer les couleurs d'un gamut à l'autre

  • Les gamuts



    Un gamut est défini par le volume des couleurs réalisables par un système informatique (ou industriel) exprimé dans un espace colorimétrique de référence.

    Exemple : Ci dessus le gamut d'un écran cathodique (en plein) dans le volume des couleurs naturelles (en filaire) exprimé dans l'espace CIELab.

    (animation réalisée à partir des documents du site CIE Division 8 - TC8-03)

    On comprend que toutes les couleurs naturelles (appartenant au volume filaire) ne sont pas "colorimétriquement" réalisables par l'écran CRT représenté en plein.


    Projection des gamuts sur un diagramme


    La représentation des gamuts en 3 D n'étant pas d'une extème facilité on lui préfère souvent leurs projections sur le plan 2D d'un diagramme. Cette technique est particulièrement adaptée à la comparaison de systèmes telle que la figure ci dessus représentant les gamuts de divers systèmes RGB d'écran comparés à un système standard CYM dans le diagramme Yxy CIE.


    Exemple de création d'un gamut d'imprimante

     Méthode type décrite sur le site Stanford University page calibration des imprimantes


    On commence par faire éditer par l'imprimante des planches d'illustrations des couleurs composées des trois primaires CYM par concentrations croissantes de chacune d'elles (figure ci-dessus).


    Chaque illustration est mesurée au spectro et les valeurs Lab de chacune d'elles sont repérées dans l'espace CIELab constituant un nuage de points correspondant au gamut de l'imprimante.


    La figure au-dessus montre comment le gamut cubique triangulé dans l'espace CYM est transféré dans le gamut correspondant de l'espace CIELAB.


    Transférer les couleurs d'un gamut à l'autre

    Gérer les images numériques revient à transférer les couleurs de ces images de leur gamut de capture (tel celui d'un scanner ou d'un appareil photo) au gamut de production (tel celui d'un écran ou d'une imprimante).

    La figure ci contre illustre le problème posé par une image affichée sur un écran (gamut ton plein) que l'on souhaite produire par une imprimante (galmut filaire). On comprend que les bleus turquoises de l'écran ne pourront pas être réalisés (de manière rigoureuse au plan colorimétrique) par l'imprimante.

    L'opération de transfert est complexe et implique des choix relatifs à l'usage des images produites. Le transfert pouvant respecter la colorimétrie de manière absolue ou de façon relative ou encore de manière apparente, il sera réalisé par des procédures spécifiques des besoins de l'application.

    Ce rôle est dévolu au CMS (Color Management System) mis au point dans les années 1995 (et régulièrement mis à jour) par un consortium de constructeurs de matériels informatiques le ICC (International Color Consortium)



    © Color ID
    Mentions légales