Le phémomène couleur


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Histoire des couleurs

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
La préhistoire | La haute égypte | Le moyen age | L'age moderne | L'Ere numérique


La couleur : la plus ancienne manifestation socioéconomique humaine

L'histoire des couleurs est indissociable, tant sur le plan culturel qu'économique, des découvertes de nouveaux pigments ou nouvelles teintures.

De quatre ou cinq, à l'aube de l'humanité, le nombre de matières colorantes est passé à quelques milliers de nos jours. Le tableau suivant illustre la chronologie des grandes apparitions pigmentaires.


Le schéma ci-dessus est inspiré de "Le grand livre de la COULEUR" de José M. Parramon aux éditions BORDAS, ISBN 2-04-0197884-2


Quelques figures historiques marquantes de l'histoire des couleurs.

Pythagore

Cliquer pour agrandir
580-490 av JC
Etablit une relation sur l'échelle des tons (entiers ou demi) et la position des planetes entre la terre et la sphère des étoiles fixes

Aron Sigfrid Forsius


Cliquer pour agrandir
1550-1624
Astronome Finlandais, il fut certainement le premier à construire un espace chromatique digne de ce nom.

Issac Newton


Cliquer pour agrandir
1642-1726
Découvre que la lulmère blanche est composée de sept lumières colorées

J. W. von Goethe


Cliquer pour agrandir
1749-1832
De 1790 à 1823, Gœthe écrit quelque deux milles pages sur les couleurs, dont l’essentiel paraît entre 1808 et 1810 sous le titre de Théoriedes couleurs. En 1793, Gœthe esquisse son cercle chromatique .

Michel-Eugène Chevreul

Cliquer pour agrandir
1786-1889
Décrit le premier un espace chromatique proche de l'espace perceptuel. Il définit une théorie des contrastes posant ainsi les bases d'un modèle d'apparence des couleurs.

James Clerk Maxwell


Cliquer pour agrandir
1831-1879
Maxwell proposae sa Théorie de la vision colorée, il y démontre que toutes couleurs peuvent naître du mélange de trois pourvu que l’on puisse additionner aussi bien que soustraire les stimuli lumineux.

Hermann von Helmholtz


Cliquer pour agrandir
1821-1894
Il développa le principe de la trivariance et fut le premier à imaginer l'existance de la droite des extraspectrales

Albert Henry Munsell


Cliquer pour agrandir
1858-1918
Munsell a élaboré un atlas des couleurs superposable à l'espace perceptuel à partir d’un cercle divisé en dix parties, dont les couleurs sont ordonnées à intervalles réguliers.



La colorimétrie: une technologie récente qui n'a pas cent ans.

Bien que les lois physiques essentielles aient été découvertes depuis les années 1930, la colorimétrie a du attendre l'essor de l'informatique pour pouvoir traiter les nombreux calculs matritiels qu'elle implique. On remarque dans le tableau suivant le décalage constant d'une dizaine d'années que l'on observe entre l'introduction industrielle de la colorimétrie par rapport à celle de l'informatique.

datela technologie informatiquela métrologie de la couleur
1960les grands comptes acquièrent des « gros systèmes informatiques »les R&D des grands comptes explorent la colorimétrie sur « gros systèmes »
1970les PME ont accès à la « mini informatique »les grands comptes s’équipent en colorimétrie
1980les TPE découvrent les PC et les MACla colorimétrie se démocratise vers les PME
1990les systèmes informatiques communiquentla colorimétrie s’installe dans la distribution et commence à être enseignée en université.
2000« Internet » s’implante dans toutes les entreprisesLa colorimétrie aborde l'imagerie numérique



© Color ID
Mentions légales