La couleur numérique > Gérer les images numériques


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Utilisation des profils ICC

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
La notion de gamut | CMS, PCS et profils ICC | Utilisation des profils ICC | Le rendu ICC des couleurs

  • Périphérique RGB vers CMS
  • Exemple de calcul matriciel du PCS d'un système RGB
  • CMS vers périphérique RGB
  • Nature de la linéairisation et du calcul matriciel

  • Périphérique RGB vers CMS

    Le profil ICC utilise le modèle dit " shaper/matrix model " (Shaper est une table 1D) Celui-ci transforme les données RGB du périphérique en valeurs linéaires grâce aux courbes TRC, qui prennent en compte, pour les écrans, les gamma du système pour chacune des composantes de couleur.

    Les données obtenues à partir de la LUT sont traitées avec la matrice 3*3 pour passer de l' espace de couleur utilisé par le périphérique à l' espace de couleur de référence CIEXYZ



    CMS vers périphérique RGB

    Les PCS (Profile Connection Space), sont construits à partir de mesures effectuées sur les périphériques de référence.

    Problème 1 : Dans le cas de mesures réalisées avec des appareils différents sur les périphériques, l’erreur inter instrument se répercute sur les profils ICC,

    Problème 2 : Le point blanc peut être différent de l’illuminant de référence du PCS, et la prise en compte du noir n’est pas obligatoire.



    Exemple de calcul matriciel du PCS d'un système RGB

     
    Extrait du dossier technique N° 24 du CST

    Le modèle mathématique directement fourni par ces données pour passer d' un espace RGB à un espace CIEXYZ est le suivant :

    Soit R : composante rouge du pixel pris sur l' image en entrée
    G : composante verte du pixel pris sur l' image en entrée
    B : composante bleue du pixel pris sur l' image en entrée
     

    Lr = redTRC[R]; Lg = greenTRC[G]; Lb = blueTRC[B];
    Connection x = redColorantX * greenColorantX * blue colorant X * Lr
    Connection y = redColorantY * greenColorantY * blue colorantY * Lg
    Connection z = redColorantZ * greenColorantZ * blue colorantZ * Lb

     Les trois courbes de reproduction de teinte linéarisent les données brutes de l' image en respectant la luminance, la matrice 3 * 3 obtenue permet de convertir les valeurs linéarisées en valeurs XYZ pour le codage dans un Profil Connection Space qui est ici le CIEXYZ.
     


    Nature de la linéairisation et du calcul matriciel

    Le calcul matriciel est basé sur les lois de Grassmann appliquées aux transferts d'espaces. Le calcul est fourni par le modèle suivant : 


    S'agissant de périphériques informatiques la valeur de chacun des éléments de la matrice doit être préalablement linéarisée.

    Les données redTRC[], greenTRC[] et blueTRC[] - TRC pour " tone reproduction curve " - sont utilisées à cette fin. Ces données sont stockées dans des tables à une dimension dites LUT pour LookUp Table. On considère que la précision des LUT 8 bit est suffisante pour des périphériques tels que les écrans

    Par exemple, pour un écran cathodique pour un signal obeissant à la fonction "gamma" pour une valeur de gamma de 2 et pour 5 entrées l'écart entre la fonction calculée et les données d'une table 8 bit est négligeable:


    Les tables sont par convension entrées dans l'ordre Rouge, Vert et Bleu et autorisent 256 entrées pour les tables 8 bit et 4096 pour les table 16 bit.


    Retour à la page "gérer les images numériques"


    © Color ID
    Mentions légales