Le phémomène couleur


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

L'observateur

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
Sensibilité spectrale | Chimie des cônes | Vision diurne et nocturne | Le daltonisme | Limites angulaires | Le cerveau


 Color & Vision Resherch Labortories : Banque  de données sur la physiologie de l'oeil

TéléchargerDonnées XYZ, RGB, LMS 2 et 10°
Taille : 145 ko - Dernières modifications : 24/04/2003

Loeil, organe de la vision

Sensibilité spectraleVision photopique, mésopique et scotopiqueLa nuit tous les chats sont grisLimites angulaires



Cliquer pour agrandir
La rétine tapisse le fond de l’œil, elle supporte :

les cônes, responsables de la vision chromatique situés en majorité dans la fovéa, (zone de 6mm de diamètre proche du nerf optique)

les bâtonnets, responsables de la perception achromatique se répartissent régulièrement sur la rétine.

Le document ci contre décrit la structure de la rétine,
il est extrait de « Die Retinader Wirbelthiere » (La rétine des vertébrés), 1894. du professeur SANTIAGO RAMON Y CAJAL (1852-1934) prix Nobel de médecine en 1906.



© Color ID
Mentions légales