Métrologie des couleurs > Les espaces chromatiques


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

L'espace Yxy

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
L'espace perceptuel | L'espace XYZ | L'espace Yxy | L'espace CIELab | Les spécification LMS


Le système CIE Yxy



Cliquer pour agrandir
L'espace Yxy est obtenu par une transformation simple :

x=X/(X+Y+Z) et y=Y/(X+Y+Z)

De cette manière l'axe des gris est vertical.

Cependant cet espace présente de nombreux inconvénients du fait d'un manque de similitude avec l'espace perceptuel :

Le noir ne correspond pas à un point mais à un plan ! Le plan 0. C'est à dire au plan de base de la cloche à laquelle s'assimile cet espace. Ce fait est en discordance avec notre notion d'espace perceptuel dans lequel le noir est un point au bas de l'axe de l'echelle de"Value".


Les ellipses de Mac Adam

Il n'est donc pas étonnant que l'espace Yxy ne soit pas uniforme à l'espace perceptuel. Une différence de perception constante entre deux teintes ne correpond pas à une distance constante dans cet espace. Mac Adam a établi en 1942 que les limites dans lesquelles deux couleurs très proches se confondent visuellement en une seule correspondent à des ellipses de dimensions et orientations très différentes selon la zone de l'espace dans lquelle ces couleurs se trouvent. Le rapport de ces dimension varie de 1 à 20 comme le montre la figure ci dessous. Cet espace n'est donc pas utilisable pour évaluer des différences de teintes, on lui préfèrera l'espace CIELab.



L'espace uniforme serait à cinq dimensions


On comprend que pour que l'espace soit uniforme à la perception visuelle, le transfert des ellipses de MacAdam doit produire des cercles, dans un tel espace. Or, il a été démontré que pour obtenir des cercles il fallait "distordre" le plan x,y dans deux nouvelles dimensions. Un tel espace comprendrait donc cinq dimensions.

En fait c'est par une méthode similaire, mais dans une space à trois dimensions, que D. Alleysson & J. Hérault ont pu récemment présenter une modélisation des ellipses de MacAdam. Ils ont du "distodre" un plan de l'espace LMS en le transférant dans l'espace lms et ils ont démontré que des cercles, obtenus dans certaines conditions de seuil de perception chromatique, sur ce plan lms se superposaient de manière acceptable aux ellipses de MacAdam dans l'espace Yxy.

Cette démonstration s'ajoute aux nombreuses raisons de spécifier un espace LMS défini par les sensibilités spectrales des trois sortes de cônes aux rayonnements monochromatiques.


Retour à la page "les espaces chromatiques"


© Color ID
Mentions légales