La couleur numérique > La photo numérique


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

L'ouverture

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
L'éclairage | La focale | L'ouverture | Sensibilité, lumination et profondeur de champs | Le capteur | Le formatage image | Contraintes des capteurs

  • Le diaphragme
  • Diminution de la quantité de lumière
  • La notation des diaphragmes
  • Définition de l'objectif

  •  
    Les dessins et commentaires sont fortement inspirés de la page "le diaphragme" du site de Vincent Zacharias

    Le diaphragme


    Le diaphragme est une ouverture circulaire dont le diamètre se règle automatiquement ou manuellement afin d'augmenter ou de diminuer la quantité de lumière qui entre dans l'appareil photo et qui impressionne le film durant le temps d'exposition choisit. Il se situe généralement au centre de l'objectif.
    L'ouverture de ce diaphragme est définie par un chiffre. Plus ce chiffre est petit,  plus le diaphragme est ouvert et inversement. Ainsi, une ouverture égale à 1 représente un diaphragme plus ouvert qu'une ouverture égale à 11. Ce chiffre est  obtenu en divisant la focale de l'objectif par l'ouverture en millimètres du diaphragme.
    Ainsi, on note l'ouverture d'un diaphragme de la façon suivante : f/4 correspond à une ouverture du diaphragme (en mm) égale à la focale de l'objectif divisée par quatre. c'est pourquoi, plus le chiffre est grand et plus l'ouverture est petite.


    La notation des diaphragmes

    Tous les diaphragmes sont possibles théoriquement  mais il existe une normalisation qui permet de définir les ouvertures standards adoptées par tous les appareils photo. Le premier diaphragme est 1. Le diaphragme suivant est obtenu en multipliant par racine de 2 ( soit 1,4) le chiffre précédent. On obtient donc la série suivante : 1 -- 1,4 -- 2 -- 2,8 -- 4 -- 5,6 -- 8 -- 11 -- 16 -- 22 -- 32 -- 44 -- 64 -- 88 -- 128-- etc...



    Diminution de la quantité de lumière

    Lumièrex=12x4x8x16x32x64x128x256x
    Racine x1248163264128256
    Diaphragmef:1f:1.4f:2f:2.8f:4f:5.6f:8f:11f:16

    Entre deux graduation, (Ex.  f :1 à f :2) la quantité de lumière doit être multiplié par 4


    Définition de l'objectif

    Les différents objectifs se distinguent par leurs ouverture maximale ainsi que par leur distance focale. Exemple : 50 mm, f/1,4 pour un objectif qui possède une focale de 50 mm et une ouverture maximale de 1,4.
    Plus l'ouverture est grande - donc le chiffre du diaphragme faible - plus l'objectif est  lumineux, permettant ainsi de réaliser des photos lorsque la lumière est faible. Mais le diaphragme ne se contente pas de contrôler la quantité de lumière qui pénètre à l'intérieur de la chambre noire. Il détermine aussi (en partie) la profondeur de champs et la zone de netteté



    © Color ID
    Mentions légales