Assurance qualité couleur


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Critères d'identité visuelle

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site

"la comparaison visuelle de la couleur des peintures" (NF T 30-061)

Nous ne pouvons ne pas extraire l'avant-propos de la norme NF T 30-061 pour "la comparaison visuelle de la couleur des peintures" qui expose clairement les limites de la comparaison visuelle.

"L'attention est particulièrement attirée sur le caractère restrictif de la méthode décrite qui reste subjective puisqu'elle s'appuie sur la sensation physiologique, peu reproductible, de la vision humaine.

La comparaison visuelle s'appuie sur la trilogie lumière-objet-oeil, ce qui nécessite une définition séparée de ces trois éléments et justifie les limites de son domaine d'application.


......
 
La présente norme décrit une méthode visuelle pour comparer la couleur des feuils de peinture ou de produits assimilés par rapport à un étalon.

Cette méthode est applicable à défaut de mise en oeuvre des méthodes objectives de la spectrophotocolorimétrie, telles celles définies par les normes de la sous-classe X 08 "Couleurs", qui seules restent valables pour des examens précis et en particulier en cas de litige."

Il est donc clairement exprimé que la comparaison visuelle ne peut être considérée que comme un complément des contrôles colorimétriques et particulièrement en cas de litige.
 
Nous ne saurions trop insister sur le choix judicieux des critères colorimétriques et d'état de surface qui devraient éviter d'avoir recours au contrôle visuel quand ceux-ci ont été choisis avec discernement.


Critères catégorie A à diffusion homogène (pigments pulvérulents)

Lorsque dans la catégorie A les produits sont des pulvérulents destinés à être dispersés, il s'agit alors très généralement de pigments.
 
La norme NF T 30-025 plus complète que la norme ISO 787/1 qui traite du même sujet doit alors être appliquée.
 
"Par accord entre acheteur et vendeur, la comparaison peut être également effectuée à l'aide d'un colorimètre approprié."(Extrait de NF T 30-025/7)
 
L'évaluation colorimétrique quantitative doit alors être effectuée en spéculaire exclu au travers de la lame de verre transparent.
 
Si le contrôle colorimétrique est appliqué à d'autres produits de l'entreprise, nous recommandons fortement d'utiliser ce contrôle comme critère d'identité colorimétrique pour les pigments.

 
La norme ISO 3262 traitant des matières de charges pour peintures préconise au paragraphe 7 une comparaison de la couleur. Le mode opératoire peut être utilement complété par un contrôle colorimétrique comme pour les pigments.


Critères catégorie A diffusion hétérogène (pigments métalliques, irisés)

Concernant les pigments irisés ou nacrés, aucune méthode ne semble aujourd'hui normalisée (se renseigner auprès des fournisseurs pour connaître leur méthode de contrôle).

Concernant les pigments d'aluminium pour peinture, la norme ISO 1247 préconise au paragraphe 9 la comparaison d'aspect.

Cette comparaison visuelle établie selon le type de contrôle simultané avec un nomianal concerne dixit la norme :

"Leur couleur, leur opacité, leur fini et leur brillant."

Nous recommandons d'établir des modes opératoires plus précis que ceux indiqués dans la norme en utilisant d'une part les appareils de mesure de la couleur et d'autre part de mesure de la réflexion spéculaire nécessaires aux autres contrôles dans l'entreprise.



© Color ID
Mentions légales