Le phémomène couleur > La trivariance visuelle


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

La théorie du retinex de Land

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
La théorie de Young-Helmholtz | La théorie du retinex de Land | Les lois de Grassmann | Travaux de Wright et Guild | Les espaces vectoriels


Expérience de Edwin Herbert Land (1950)


E.H Land (1909-1991) - inventeur de la photo polaroïde - a commencé par des expériences sur des collages achromatiques en blanc, gris, et noir au travers de lunettes foncées pour satisfaire des conditions de vision scotopique. En ajustant l'illumination du collage, E.H Land a prouvé que les pastilles du collage distribuées dans un ordre constant et croissant de clarté apparaissaient plus lumineses à l'obserateur. Ceci a suggéré à E.H Land que l'oeil avait lui-même interprété la luminance des objets de manière indépendantes du flux dl'énergie reçu; la réflectivité, la corrélation physique de la clarté, pourrait être le stimulus de couleur qu'il cherchait. Cette idée a mené Land à une série d'expériences dans lesquelles il a illuminé des collages colorés avec des lumières à ondes courtes qui pourraient être mélangées dans n'importe quelles proportions (voir photo). Dans un ensemble d'expériences, l'illumination a été ajustée de sorte que, par exemple, un secteur blanc d'un collage réfléchisse exactement le même triplet d'énergies incidentes qu'un secteur vert d'un autre collage. Les deux secteurs ont continué à sembler blancs et verts, une démonstration flagrande que leurs couleurs perçues étaient indépendantes du flux d'énergie qu'elles ont émise en fonction de la longueur d'onde. Dans un autre ensemble d'expériences, des observateurs ont été invités à choisir d'un ensemble standard de 1150 morceaux de couleur le mieux assorti la couleur d'un secteur donné sur un collage lumineux. E.H Land a constaté que quand un assortiment était réalisé, c'était les réflectances des deux secteurs qui étaient égales, et non des triplets de l'énergie radiante réfléchis vers l'oeil dans les trois bandes de longueur d'onde. La théorie de " retinex " de la vision des couleurs que E.H Land développée sur la base de ses expériences a deux implications essentielles: Elle identifie la clarté (c'est-à-dire, la réflectivité) comme stimulus fondamental de couleur, et elle souligne l'importance des frontières, qui permettent à l'oeil d'estimer la clarté en cherchant des singularités dans le rapport du flux d'énergie provenant des points étroitement espacés.


Théorie de E.H. Land sur le mécanisme de la perception des couleurs


La théorie du retinex de Land: les couleurs sont identifiées à des triplets de réflectance correspondant à trois segments du spectre visible LMS (ondes courtes, moyennes et longues) qui se recouvrent partiellement.

La théorie rend compte du phénomène des métamères et de certaines des relations internes entre couleurs, mais elle ne s'applique qu'à la couleur des surfaces.




© Color ID
Mentions légales