Compléments couleur


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Relations de Kubelka & Munk

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
  • L'approche de P. Kubelka & F. Munk (1931)
  • Calcul de la réflexion interne à opacifiant total
  • P. Kubelka & F. Munk en déduisent la réflexion à opacifiant partiel
  • Relation de Saunderson entre la réflexion interne et la réflexion externe

  • L'approche de P. Kubelka & F. Munk (1931)

    Cette hypothèse, appliquée à la propagation de la lumière en milieu trouble, suppose deux flux de sens opposés dont l'un est dirigé vers le bas et l'autre vers le haut, les équations différentielles résultantes impliquent un coefficient K d'absorption et S de dispersion.


    Cliquer pour agrandir

    La modélisation du comportement de la lumière dans un milieu trouble de KUBELKA et MUNK suppose une lumière monochromatique, pour l'appliquer à une lumière polychromatique il faut introduire la notion des coefficients spectraux d’absorption K(λ) et de diffusion S(λ)


    P. Kubelka & F. Munk en déduisent la réflexion à opacifiant partiel

    La relation appliquée à l'expression de l'opacifiant partiel ne prend en compte que le coefficient de dispersion S. Cette particularité est mise à profit dans les calculs de formulation de teinte avec coefficient S "absolus"


    Cliquer pour agrandir


    Calcul de la réflexion interne à opacifiant total

    La relation de KUBELKA & MUNK à opacifiant total s’obtient en simplifiant la relation à opacifiant partiel puisque le substrat n’intervient plus. On obtient Ri la réflexion interne.


    Cliquer pour agrandir


    Relation de Saunderson entre la réflexion interne et la réflexion externe

    La réflexion externe fait intervenir une réflexion secondaire au niveau interne du dioptre air/mélange pigmentaire que prend en compte la relation de SAUNDERSON.

    La relation de SAUNDERSON fait implique n l’indice de réfraction du véhicule dans lequel les pigments sont dispersés. On obtient Re la réflexion externe.


    Cliquer pour agrandir



    © Color ID
    Mentions légales