Assurance qualité couleur > Critères d'application


Présentation
Nos compétences
Notre entreprise
Informations pratiques
Ecrivez nous
Liens Favoris
Nos procédés
Un ensemble cohérent
Identifier une couleur
Préconiser des couleurs
Formuler une couleur
Déterminer ses tolérances
Le phémomène couleur
Histoire des couleurs
La perception colorée
Le triplet
La lumière
L'objet
L'observateur
La trivariance visuelle
les mélanges de couleurs
Métrologie des couleurs
Les espaces chromatiques
Les écarts de couleur
Les tolétrances
Les indices
Les appareils de mesure
Les calculs colorimétriques
La couleur numérique
Gérer les images numériques
Périphériques numériques
La photo numérique
Couleurs & apparence
Plus noir que noir !
Le modèle d'apparence
Théorie sur l'apparence
Les illusions optiques colorées
Couleurs beaux arts et décoration
Colorimétrie industrielle
Identifier une couleur
Les gamuts industriels
Assurer la qualité totale
Intervenir sur une couleur
Gérer les tolérances
Gérer un système à teinter
Assurance qualité couleur
Guide d'élaboration du manuel qualité
L'expression fonctionnelle
Critères d'identité visuelle
Critères colorimétriques
Critères d'aspect
Critères d'application
Critères particuliers
Compléments couleur
Température de lumière
Relations de Kubelka & Munk
Formulation de teinte

Absence de nuançage

AccueilLiens favorisÉcrivez-nousPlan du site
Pouvoir masquant | Absence de nuançage | Aptitude au mélange | Aptitude à l'application

Le nuançage

Le nuançage est un phénomène qui peut apparaître quand on mélange deux produits colorés liquides ou lors du séchage de ce mélange.

Les produits manufacturés colorés (peintures et encres) comportent une matière volatile utilisée comme vecteur d'application. Cette matière volatile (solvants organiques ou eau) s'évapore après l'application pour laisser un film mince sec après le séchage. Cette évaporation s'effectue pendant le séchage, comme le montre le schéma suivant :


Pendant cette phase, la nature du véhicule et ses proportions évoluent vers l'état définitif de produit sec, les tensions interfaciales entre les pigments et le véhicule varient.

Les tensions qui étaient satisfaites par la matière volatile qui s'évapore se recréent durant le séchage et doivent donc s'équilibrer de nouveau.

Pour retrouver cet équilibre, les pigments d'une nature peuvent s'agglomérer à un pigment d'une autre nature au lieu d'équilibrer ces tensions interfaciales avec une partie du véhicule.

Dans ce cas, on dit qu'il y a nuançage, flottation ou floculation.

C'est-à-dire, qu'un pigment d'une certaine couleur s'est aggloméré avec un pigment d'une autre couleur provoquant ainsi un véritable "masquage" d'un pigment par un autre. On dit alors du pigment masqué qu'il ne s'est pas correctement développé.


Ce phénomène d'équilibrage des tensions interfaciales se produit systématiquement durant toute la phase de séchage. C'est pourquoi, le produit n'acquerra sa couleur définitive qu'une fois le séchage complètement achevé et pour certains produits, même si le film a toutes les apparences d'être sec, l'évaporation peut encore s'effectuer pendant plusieurs heures durant lesquelles la teinte peut évoluer.

Le contrôle de couleur ne pourra donc s'effectuer que lorsque le séchage est complètement accompli.

Mais revenons au phénomène de floculation précédemment évoqué et qui constitue un phénomène anormal et indésirable.

Ce phénomène est indésirable car incontrôlable. La moindre action mécanique intervenant durant le séchage peut faire évoluer la teinte dans plusieurs directions en produisant le développement d'un pigment par rapport à un autre. Une variation, même faible, des conditions de séchage ne permettra pas d'obtenir une teinte constante.

Il convient donc de savoir déceler s'il y a ou pas floculation.

Un test facile peut permettre de repérer ce défaut, puisque s'il y a floculation la teinte peut varier si les conditions de séchage varient. Il suffit, lors du test, d'intervenir sur ces conditions sur une partie de l'application et de comparer, une fois sèche, la partie sur laquelle on est intervenu pendant le séchage à la partie où l'on n'est pas intervenu.

Si ces deux parties sont de même teinte, il n'y a pas floculation.

Ce test connu sous la terminologie anglaise "Rub Out" consiste après quelques minutes de séchage mais pendant que le produit est encore visqueux, à provoquer avec le doigt une action mécanique d'écrasement en prenant soin de laisser cette partie de l'application à une épaisseur similaire à l'autre partie. S'il y a floculation, l'action d'écrasement a provoqué le redéveloppement d'un pigment et la teinte de cette partie sera différente de l'autre partie.

S'il y a floculation, le produit n'est pas convenable colorimétriquement et seul le fabricant du produit peut remédier à ce défaut.



© Color ID
Mentions légales